Rechercher dans ce blog

20 nov. 2019



Réaction des IBODES
Annonces des mesures d'urgence du 1er Ministre et de Mme Buzyn du 20 novembre
Les infirmiers de blocs méprisés encore et toujours !

Paris, le 20 novembre 2019 - Pas la moindre annonce concrète concernant les Ibode en souffrance, mobilisés depuis le 23 septembre et sur leurs revendications ! Que faut-il dans notre pays pour être entendu ? Quand le gouvernement réagira-t-il vraiment ?
D'ailleurs, il n'agit pas il réagit ! Une réaction bien souvent tardive quand il n'y a plus aucun train qui circule, quand il n'y a plus de carburant dans les stations-services, et que le peuple gronde ou encore quand le pays est dans la rue les samedis de grande affluence commerciale de Noël. Attention, touche à pas à mon économie !
Les Ibode sont en grève depuis le 23 septembre. Elles et ils se sont massivement mobilisés le 7 novembre. Plus de 1500 Ibode dans toute la France et plus de 850 devant les portes du Ministère.
La seule proposition du gouvernement est « de rendre attractif les métiers en tension dans l'hôpital public » sans citer de réel « levier d'attractivité » si ce n'est qu'une éventuelle prime pour faire taire les professionnels !! Agnès Buzyn n'entend toujours pas la souffrance des Ibode. Agnès Buzyn ne veut pas entendre les problématiques inhérentes à des conditions de travail qui ne cessent de se dégrader. Ni entendre les cadences infernales dans les blocs opératoires, les horaires qui ne cessent de s'allonger au détriment de la sécurité des patients. Des risques évitables ! Mais encore faut-il écouter !
Et si pour une fois Madame Buzyn, vous écoutiez la base, celle qui chaque jour subit toutes les dérives d'un système dicté par des volontés économiques ! Touche à pas à mon économie !
Malgré le mouvement national Ibode du 7 novembre devant les portes du Ministère, un mouvement exclusif et fédérateur, le gouvernement reste sourd et muet face à nos attentes !
Le SNIBO dénonce l'absence de mesures concernant notre métier ! Aujourd'hui, le gouvernement n'ignore plus nos demandes mais par ce silence affiche clairement son mépris à l'égard de notre métier. Il lui tourne le dos ouvertement ! C'est une honte ! Par ces annonces, le Ministère aurait pu trouver une issue favorable à notre mouvement mais il fait preuve d'une ignorance la plus totale à notre égard.
Poursuivons notre engagement dans la mobilisation !!! Il faut maintenir la pression
Le 29 novembre soyons encore visibles !!







                       
COMMUNIQUE DE PRESSE



Mercredi 20 novembre 2019 - 9eme Rencontres sur le système de santé

Le Prestataire de Santé à Domicile,
acteur majeur de l'amélioration de l'accès aux soins
dans les territoires

Paris, le mercredi 20 novembre 2019 - Pour la 9eme année consécutive, les Rencontres sur le Système de Santé ont permis de réunir près de 200 institutionnels et professionnels du secteur pour échanger autour de trois tables rondes sur l'amélioration de l'accès aux soins sur le territoire, les attentes des européens en matière de santé et l'accélération du virage numérique en santé, présidées par Bernard Perrut, Député du Rhône également vice-président de la commission des affaires sociales, et Stéphanie Rist, Députée du Loiret également co-rapporteure du projet de loi “Ma Santé 2022”.
Charles-Henri des Villettes, Président de la Fédération des Prestataires de Santé à Domicile (PSAD), est revenu sur le rôle clé que jouent les professionnels de la santé à domicile dans la coordination et le transfert des soins de l'hôpital vers la ville.
Accompagnant plus de 2 millions de patients en France, les Prestataires de santé à domicile sont aujourd'hui des acteurs majeurs et indispensables de la coordination des soins Ville-Hôpital, souhaitée par le gouvernement.







                                                             

      plan Macron pour sauver l'hôpital public
                  
                  


  

                    News letter de la FHF
 

 
 

 
MFP
 
La MFP s'engage pour bien viellir
 
L’accord entre la CNAV
et la MFP s’amplifie
 
Le Conseil d’Administration de la CNAV a validé la proposition d’étendre le dispositif Action sociale à l’Auvergne et en Midi-Pyrénées.

16 nov. 2019





                                                          DREES

   
            
 
Conférence de presse

« L’aide et l’action sociales en France : focus sur l’aide
aux personnes âgées et leurs proches aidants »

Mercredi 20 novembre 2019 de 9h30 à 10h30
(accueil à partir de 9h15)

À la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques
10, place des Cinq-Martyrs-du-Lycée-Buffon - Paris 14e  - Salle 4232 R

En raison du plan Vigipirate, une pièce d'identité vous sera demandée à l'entrée de l'immeuble ;
nous vous invitons à prévoir votre heure d'arrivée en conséquence.
   

   

    




   SANTE LOG  NOV.2019



INSATISFACTION PROFESSIONNELLE DES MEDECINS



Les conséquences de l’insatisfaction professionnelle chez les médecins généralistes sont bien connues, en particulier sur la qualité des soins de santé apportés aux patients. Le bien-être au travail des médecins devrait donc être une préoccupation des décideurs tout autant que des médecins eux-mêmes. Cette large enquête, internationale, nous livre un bilan, dans 11 pays, de cette insatisfaction professionnelle mais aussi des caractéristiques organisationnelles et fonctionnelles associées à cette insatisfaction.

15 nov. 2019



HOPITAL LOUIS PRADEL LYON



Ouvert en  1969, connu des tous les Lyonnais, c'est l'un des plus importants hôpitaux de spécialité en Europe Initialement consacré au cœur,  il s'est rapidement ouvert à la pneumologie puis à l'endocrinologie pour répondre aux besoins de santé de la population. Il est aujourd'hui en pleine revitalisation.


Les hospitaliers célèbrent actuellement leurs 50 ans d'expertise à cœur battant.

« Cardio » est une référence depuis des années pour les  lyonnais. L'hôpital s'est perpétuellement adapté aux nouvelles technologies et est en ce moment en pleine rénovation : 12300m2 sont en train d'être restructurés. Grâce à la construction d'un nouveau bâtiment « tiroir » hébergeant ponctuellement les services en train d'être rénovés, l'hôpital continue à accueillir les patients.  47 déménagements d'unités vont ainsi permettre d'offrir aux malades une hôtellerie et des espaces d'accueil entièrement rénovés d'ici 2021



Réaction des IBODES Annonces des mesures d'urgence du 1er Ministre et de Mme Buzyn du 20 novembre Les infirmiers de blocs mép...